Campagne “En Gbeh”: lutter contre les grossesses précoces

La campagne “EnGbeh”, initiée par l’ONG RAES dans le cadre de la phase II du programme C’est La Vie !, marque une étape cruciale dans notre lutte contre les grossesses précoces en Afrique de l’Ouest. Utilisant une stratégie digitale ciblée, la campagne vise à renverser les normes sociales et à faciliter l’accès à des informations et services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, embrassant pleinement les principes de l’approche genre, HCD ( Human Centered Design ) et de la communication pour le changement social et comportemental (SBCC). Cette campagne, dont le naming “EnGbeh” signifie “Enceinte” en nouchi, interpelle directement les jeunes âgés de 15 à 24 ans, utilisant leur langage pour maximiser l’impact.

Phase de recherche : fondation de la campagne “EnGbeh”

Un aspect crucial de la campagne “EnGbeh” réside dans sa phase de recherche initiative et interactive qui a nourri les actions qui y sont développées. En effet, les équipes de l’ONG RAES ont commandité une étude approfondie au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso afin de comprendre les dynamiques sociales, culturelles et comportementales influençant la santé sexuelle et reproductive des jeunes hommes et femmes, âgés de 15 à 24 ans ou constituant un obstacle à l’accès à l’information ou à l’exercice de leur choix.

Cette démarche a permis de développer une grille de messages, fondée sur les principes de la communication pour le changement de comportement social (SBCC), visant à encourager l’adoption de comportements positifs. En s’adressant directement aux jeunes à travers des contenus pertinents et engageants, l’objectif est de renforcer leurs connaissances sur les notions de santé sexuelle et reproductive, de susciter une réflexion critique sur les normes sociales, de les orienter vers les fournisseurs et services pertinents pour prendre en charge leur demande toujours dans l’optique de préserver leur bien-être et de favoriser l’adoption de comportements sains.

Cette phase de recherche combinée aux sessions de formation de l’équipe ont été essentielles pour affiner nos messages clés et nos stratégies digitales, en s’appuyant sur des données concrètes et des insights comportementaux sûrs. Elle garantit que nos interventions reposent sur des preuves solides, optimisant ainsi l’efficacité de la campagne et son impact à long terme.

ENGBEH : le coeur de la campagne

La série WARA a été choisie par Dakar Séries pour faire l’ouverture du Festival lors de la cérémonie d’ouverture le 02 mai 2023 à 19 h au Cinéma Pathé de Dakar avec la diffusion des deux premiers épisodes de la Saison 2, en présence de l’équipe de production et d’interprétation.

La campagne a démarré depuis le 20 février 2024 et se poursuivra jusqu’au mois de mai. La campagne “EnGbeh” est conçue pour s’attaquer de front aux défis liés aux grossesses précoces et non désirées, en mettant un accent particulier sur la lutte contre la stigmatisation et l’exclusion des hommes et femmes de 15 à 35 ans. Elle vise à encourager une connaissance approfondie du corps et à promouvoir l’accès à des informations et un soutien fiable concernant les besoins exprimés en matière de santé sexuelle et reproductive.

Cette campagne est lancée également en partenariat avec Marie Stopes International et DKT International qui à travers leurs dispositifs respectifs Adama Call et Lydia Conseil renforcent l’utilisation des conseils, services et produits de santé sexuelle et reproductive digitaux ou directs.

Les équipes de l’ONG RAES ont adopté 3 approches en vue de bien délivrer cette campagne de communication, formuler les messages et créer les contenus :

  • L’approche SBCC : en adoptant les 5 stades de classification – précontemplation, contemplation, préparation, action, et maintenance – cette approche nous a permis d’adresser les besoins spécifiques à chaque étape du changement comportemental. À travers une écoute active des retours sur les contenus et l’engagement des intervenants clés, nous visons à conduire notre audience vers les stades d’action et de maintenance, signalant ainsi l’adoption de comportements sains et durables en matière de santé sexuelle et reproductive.
  • L’approche genre : afin de prendre en compte les besoins de notre population cible et particulièrement ceux des jeunes filles et des femmes qui ont, selon la recherche plus de difficultés d’accès et de mieux identifier les normes sociales à adresser. Une analyse et évaluation des différences liées au genre dans les normes et les relations a été faite et utilisée pour la conception de la stratégie de même qu’une analyse des endroits les plus accessibles pour cette cible afin de recevoir l’information. Centrale pour garantir l’équité et l’inclusivité de cette campagne Engbeh, cette approche porte du coup sur l’empowerment des jeunes femmes et hommes à travers leur autonomie, choix, liberté, pouvoir en matière de SSR.
  • L’approche HCD : le Human Centered Design (HCD) a joué un rôle pivot dans la conception de cette campagne, en mettant l’accent sur la compréhension et l’intégration des besoins et attentes de notre audience. À travers la pré-étude des normes sociales, la co-création de contenus ludiques et pertinents et la compréhension approfondie des besoins de la cible, nous assurons que nos stratégies digitales sont finement ajustées pour maximiser l’impact. Ceci englobe également le choix des porteurs de nos messages ( influenceurs, rôles modèles, ambassadeurs ) mais aussi le type de contenu diffusé selon les plateformes.

“ENGBEH” sur les réseaux sociaux C’est la Vie !

Le parcours de cette campagne est lancé depuis le 20 février 2024 sur les réseaux sociaux de C’est la vie ! Les contenus audiovisuels diffusés dans le cadre de cette campagne se basent sur cette série éponyme dont la Web série est toujours en cours de diffusion. Le cœur de cible aura la chance de découvrir des visuels clés, des infographies, des animations, des vidéos ludiques, des micro-trottoirs et même des sketchs afin de s’informer, comprendre et se motiver à avoir des comportements sains pour leur santé sexuelle et reproductive.

En outre, grâce à une collaboration étroite avec des influenceurs, rigoureusement sélectionnés pour chaque pays à l’exemple Ange Freddy pour la côte d’ivoire, Général Tchouchoubatchou pour le Burkina ou Ndiaye Ciré Ba pour le Sénégal, ainsi qu’avec des rôles modèles et des ambassadeurs issus de la série, nous aspirons à inspirer notre audience et à induire un changement de comportement significatif et durable.

Rejoignez-nous sans attendre sur les réseaux sociaux de “C’est la vie !” et lancez-vous dès maintenant dans l’aventure de cette importante campagne.

– ONG RAES

Partager

ONG RAES

Newsletter